Les objectifs de la Confrèrie

"faire revivre la Vieille Ville"

1. La genèse

La Confrérie Saint-Michel fut fondée en 1987 dans le but de faire revivre la Vieille-ville, c'est à dire le quartier du Marché-aux-Poissons – en agonie depuis la fin de la seconde guerre mondiale.
L'exode de la population dû à la "bureaucratisation et la muséïfication" du quartier amena  un certain nombre d'anciens habitants du quartier ainsi que des amoureux de la Vieille Ville à se constituer en association d'initiative.

2. Les buts

·         mettre fin au dépeuplement systématique d'un ancien quartier d'habitations

·         arrêter la "bureaucratisation et la muséïfication" du quartier

·         recréer des logements et des espaces habitables

·         aménager le quartier en zone piétonne

·         permettre aux archéologues et historiens de procéder à une recherche scientifique dans le quartier historique de la ville

·         revaloriser l'architecture ancienne par une restauration selon les règles de l'art et en évitant le pastiche

·         favoriser une architecture contemporaine de valeur

·         revaloriser le quartier par une animation culturelle appropriée

·         permettre aux commerçants du quartier de "survivre" en exigeant des pouvoirs publics de limiter au minimum possible les chantiers en cours ou à venir

·         transmettre nos considérations aux pouvoirs publics

3.  Les moyens d'action

·         sensibiliser les pouvoirs publics aux problèmes existants par des entrevues, des communiqués de presse, des circulaires etc…

·         sensibiliser le grand public par des conférences, des visites guidées, des expositions etc…

·         être présent sur le terrain en collaborant avec la population, les autres sociétés locales, les commerçants, les pouvoirs publics …

·         propager les connaissances historiques, sociologiques, architecturales, sociales et économiques sur le quartier à l'aide d'articles, de brochures, de guides etc…

·         organiser des manifestations culturelles (folklore, fête de la Vieille ville, concerts, conférences, visites guidées,…)

4. Les constats et les vues (mémoire non exhaustif)

·         la planification urbaine: il serait souhaitable de réunir autour d'une même table les responsables politiques nationaux et municipaux en vue de trouver un accord commun quant à la marche à suivre dans la planification urbaine, sociale, économique et culturelle du quartier de la Vieille Ville (revendication formulée en 1992).

·         malgré la création du "Fonds de Rénovation de la Vieille Ville" en 1993 et les travaux réalisés depuis par cet organisme, une authentique collaboration entre le gouvernement, le parlement, la municipalité et les propriétaires privés tarde à se faire (revendication formulée en 1994).Le concept suivi par le Fonds rejoint en grande partie les idées de la Confrérie, bien qu'il reste un certain nombre de points à clarifier et surtout en ce qui concerne les évolutions récentes au sein de cet organisme public.

·         le Musée d'histoire de la ville de Luxembourg: "Selon une conception novatrice de la fonction du musée dans la ville, ce centre doit aussi être un lieu d'information, d'animation et de création à la vie duquel le public pourra participer". Une partie des anciens bâtiments devrait donc être réservée à l'implantation et au fonctionnement d'un centre culturel de la Vieille Ville, où les associations du quartier pourraient développer leurs activités. (1989). Vu qu'aucune solution dans ce sens n'a pu être trouvée jusqu'à présent, la Confrérie lance un appel à Madame la Ministre de la Culture de prévoir un espace de ce genre dans le Musée national d'Histoire et d'Arts actuellement en voie de transformation. (2001).

·         la Clinique Saint-Joseph: Un plan de réaménagement du quartier doit obligatoirement insérer ce volume dans la création d'espaces habitables  (logements pour singles, étudiant(e)s …) (1993 )

·         Clinique Saint-François: Ce volume se prête à merveille à l'aménagement d'un hôtel doublé d'un centre d'exposition au cloître (Kräizgank)

·         Par la vente de la clinique Saint-François à un consortium international, le cloître risque de perdre son accessibilité au public. La confrérie Saint-Michel est d’avis que le projet en cours devrait être présenté au public et qu’une autorisation de transformation devrait comprendre l’obligation au promoteur de garder le cloître accessible au public (2011).

·         le Palais de Justice: Vu la construction de la Cité judiciaire prévue au Plateau du Saint-Esprit, l'actuel Palais de Justice pourrait être transformé en Chambre des Députés avec adjonction d'une salle plénière sur le rempart et transfert de l'administration de la Chambre dans un bâtiment unique. (1993) La salle plénière de la Chambre des Députés pourrait être transformée en salle de réception officielle du gouvernement. (1993). Vu que cette solution n'a pas été retenue, la Confrérie Saint-Michel propose de loger le Conseil d'Etat dans cette vénérable demeure et de démolir l'immeuble banal voire laid des années 1960 que le Conseil d'Etat occupe actuellement (2000)

·         la Cité Judiciaire: La Confrérie Saint-Michel reste d'avis que l'implantation prévue sur le Plateau du Saint-Esprit constitue la plus mauvaise de toutes les solutions envisagées et que la nouvelle Cité Judiciaire gagnerait à être implantée au Kirchberg. (2000).

·         la Chambre des Députés continue contre vents et marées à répandre ses tentacules dans le quartier (maisons Printz et Rischard) et à oeuvrer dans un  sens diamétralement opposé à celui du Fonds de Rénovation de la Vieille Ville. (2000)

·         la Place du Marché-aux-Poissons: Aménagement avec fusionnement des vestiges historiques dans une construction moderne, faisant partie du Musée. (1992).

·         la zone piétonne dans la Vieille Ville: la circulation automobile doit être bannie du quartier (1993) Les petits commerces, les bistrots, les musées, les galeries et les habitations doivent être rendus accessibles aux piétons et aux utilisateurs des transports en commun. (1994).

·         l'Eglise Saint-Michel: La plus ancienne église sur le territoire de la ville de Luxembourg et un des fleurons du patrimoine artistique de la ville et du pays doit être ouverte à un large public (visites guidées, concerts, conférences…)